Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1978 > LIBEREE, LA FEMME ?

N° 274

LIBEREE, LA FEMME ?

29 juin 1978

LIBÉRÉE, LA FEMME ?

LES CLAVISTES VICTIMES DU PROGRÈS

Le 9 mai dernier, les clavistes de l’agence AIGLES entamaient une grève paralysant la sortie des grands quotidiens de la région Rhône-Alpes. Cette grève a duré plus de trois semaines pour n’aboutir qu’à un accord très limité. A Lyon, Grenoble et Saint-Etienne trois cent cinquante « O.S. du signe » — les dactylos chargées de la frappe électronique sur écran des éditions quotidiennes du Progrès, du Dauphiné libéré, de Dernière Heure lyonnaise et du Journal Rhône-Alpes — ont mené une dure lutte contre une direction récalcitrante... Enquête N.A.F. Rhône-Alpes, en page 3.

JEANNE GUYON, un livre de Françoise Mallet-Joris

Le dernier ouvrage de Françoise Mallet- Jorris me remplit de perplexité et presque de crainte. Si je n’avais écouté que ma sagesse ou ma pusillanimité, j’aurai renoncé, du moins provisoirement à en parler. Mais je ne peux fuir le défi de Jeanne Guyon, me dérober aux pièges tendus par son historienne, ... La cause féministe me paraît receler tant de pièges. Il m’arrive de me trouver si balourd devant tant de finesse et de subtilité ... car pour cette fois, nous échappons à la polémique violente, sans que l’accusation tombe. La Jeanne Guyon que nous présente Françoise Mallet-Jorris est une héroïne de la liberté intérieure qui eût récusé l’étiquette féministe. Persécutée, diffamée, embastillée, elle n’a jamais brandi l’étendard de la révolte... Article de Gérard Leclerc, en page 5.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0