Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1978 > BERNANOS, ce royaliste

N° 277

BERNANOS, ce royaliste

28 septembre 1978

BERNANOS DEVANT NOUS

Bernanos ! Grâce à l’amitié de son fils Jean-Loup, grâce au docteur Bénier, qui fut son compagnon en Amérique du Sud, grâce à Gérard Leclerc qui l’aime et l’étudié depuis longtemps, voici Bernanos royaliste, politique, qui nous parle du roi comme seul il sait en parler.

Voilà quatre-vingt-dix ans qu’il est né, et trente qu’il s’est tu, que lui est tombée des mains une plume dont il disait que le bon Dieu ne l’y avait pas mise pour rigoler. Son œuvre, comme son corps y échappa, échappe à la vieillesse ; avec elle il échappe aussi à la mort puisqu’en elle il nous demeure présent, plus jeune et plus vivant que tant d’autres. De sa voix qui s’élève encore l’accent est resté juste. On n’est pleinement homme de foi qu’en étant homme d’amour, homme d’espérance. Il a chanté ces vertus, il les a pratiquées. La parole libre, que rien n’a retenue, que personne n’a soumise, nous l’entendons dans notre incertitude, dans notre angoisse, non comme l’expression du passé, mais comme l’appel de l’avenir... Article de Gérard Leclerc, en pages 5 à 7.

U.R.S.S. 1978

L’Etat soviétique cherche à faire entrer le peuple russe dans la société de consommation pour lui faire oublier l’absence de liberté. Calcul efficace à court terme... et à court terme seulement... Article de Marc Desaubliaux, en page 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0