Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1979 > social : L’EXPLOSION

N° 287

social : L’EXPLOSION

15 février 1979

L’EXPLOSION

La colère éclate, et le voile se déchire. Parce que chaque travailleur touché par le chômage sait qu’il n’y a plus rien à attendre du gouvernement. Parce que chaque Français se rend compte de l’ampleur de la catastrophe économique et sociale. C’est Longwy, mais aussi toute la Lorraine de la sidérurgie et du textile. C’est Denain, Valenciennes, et tout le Nord de la France. C’est Manufrance à Saint-Étienne, Chrysler et CIT Alcatel à La Rochelle, Sonolor à la Courneuve. Le groupe Thomson lui aussi licencie, et Renault-Véhicules Industriels... Ce n’est pas une entreprise qui est touchée, ici ou là, mais des régions entières. Ce n’est pas une activité en déclin, mais des branches modernes et des secteurs de pointe. Ce n’est pas « seulement » la province, mais aussi Paris depuis les manifestations des employés de banque, des cadres et des policiers... Éditorial de Bertrand Renouvin, en page 12.

Après Puebla :

Conservateur, progressiste ? Jean-Paul II l’a dit lui-même : « Ce n’est pas sérieux ». Les commentateurs se disputeront encore longtemps, après ce premier voyage « missionnaire ». Mais il est tout de même étonnant que l’on n’aille pas directement à l’essentiel. Article de Gérard Leclerc, en page 5.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0