Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1979 > LE COMTE DE PARIS S’EXPLIQUE

N° 298

LE COMTE DE PARIS S’EXPLIQUE

juillet-août 1979 - numéro spécial

INTERVIEW DE MONSEIGNEUR LE COMTE DE PARIS

Monseigneur le Comte de Paris a bien voulu nous accueillir à la Fondation Condé de Chantilly pour confier à nos lecteurs comment il conçoit la mission de Chef de la Maison de France aujourd’hui. Les déclarations du Prince constitueront pour nous un texte de référence essentiel, que nous accueillerons avec reconnaissance... Déclarations recueillies par Bertrand Renouvin et Gérard Leclerc, en pages 13 à 15.

DOCUMENT : lettre du comte de Paris à de Gaulle le 18 mai 68, en page 2.

UN HOMME LIBRE

Sait-on vraiment ce qu’est un homme libre ? Il n’est bruit que de libéralisme, libé-ration. Qu’il y ait des hommes libres, de plus en plus libres, est pourtant la chose la plus douteuse. L’économie libérale n’est jamais que la volonté de libérer le marché, ce qui donne pour effet de déchaîner les lois de la jungle et de rendre les citoyens esclaves des impératifs monopolistiques, de la mobilité de l’emploi... Article de Gérard Leclerc, en page 3.

LE SERVITEUR DE TOUS

Servir la France a toujours été la raison d’être de la Maison de France. Comme le rappelait Henri IV en 1599 « Dieu m’a fait naître pour ce royaume et non pour moi ; tous mes sens et mes soins ne seront plus employés qu’à la conservation et à l’avancement d’icelui ». Le Comte de Paris, son arriére-petit-fils a continué cette tradition et nombreuses furent les occasions où, par delà les oppositions du moment, il a rendu service à la France... Article d’Hubert Bocquillon en page 4.

LA MONARCHIE C’EST LE PEUPLE

Entretien avec Marcel Jullian réalisé par Jacques Destouches et François Moulin, en page 9.

LE PRINCE ET NOUS

En décidant de consacrer un numéro spécial de « Royaliste » à la pensée et à l’action du comte de Pari% nous avons voulu manifester publiquement notre fidélité et dire quelle était notre espérance — notre seule espérance politique... Éditorial de Bertrand Renouvin, en page 12.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0