Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1979 > LA REVOLTE

N° 288

LA REVOLTE

1er mars 1979

VIOLENCE ET MIMETISME

René Girard, qui enseigne aux Etats-Unis, était pratiquement ignoré en France jusqu’à il y a un an. Il a acquis, avec son dernier livre, une brusque notoriété. Sa pensée révolutionnaire conteste radicalement les certitudes les mieux établies des sciences humaines...

Royaliste : René Girard, votre pensée s’inscrit en rupture des courants qui ont dominé les vingt ou trente dernières années. Comment la définiriez-vous en ce qu’elle a de plus neuf par rapport à ces courants ?

René Girard : Tout commence dans une problématique du désir qui part du mimétisme. Je modifie la problématique habituelle, qui vient de Platon et d’Aristote en mettant l’accent sur le caractère conflictuel du mimétisme quand il porte sur l’appropriation, sur l’acquisition. J’essaie d’en faire sortir le désir et à partir de là une psychologie et une psycho-pathologie deviennent possibles. Le désir mimétique suscite en effet, entre les partenaires mimétiques un malentendu dont j’étudie les développements... Propos recueillis par Julien Betbeze et Gérard Leclerc, en pages 6 et 7.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0