Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1979 > Contre la vie chère : LA VIOLENCE ?

N° 286

Contre la vie chère : LA VIOLENCE ?

1er février 1979

VIOLENCE ET VIE CHÈRE

Vitrines brisées, policiers blessés, passants apeurés : en manifestant violemment contre la vie chère, les autonomes ont suscité une indignation générale. Nous n’y participerons pas, parce qu’il est vain de s’indigner devant un phénomène logique : quand on casse l’économie, quand on est incapable d’arrêter la hausse des prix, quand on offre, pour tout avenir, des indemnités de chômage et des emplois intérimaires, il faut s’attendre à des réactions violentes. L’étonnant est qu’elles ne soient pas plus nombreuses, et qu’elles ne soient pas survenues plus tôt... Éditorial de Bertrand Renouvin, en page 12.

L’homme et la nature

La contestation écologique de la société industrielle est le signe par excellence de la « crise de civilisation ». Cette contestation est multiforme : pêle-mêle sont rejetées la ville géante et l’agriculture chimique, les centrales nucléaires et la bagnole. Son impact reste grand malgré l’échec relatif des « candidats verts » aux législatives. En témoigne les tirages du Sauvage et de La Gueule ouverte. On peut même dire que les écologistes sont actuellement les seuls à avoir un retentissement sérieux dans une jeunesse par ailleurs à peu près totalement dépolitisée voire désabusée. Enfin, le mouvement loin d’être spécifique à la France existe dans tous les pays industrialisés et il est particulièrement important dans les deux plus puissants d’entre eux : les États-Unis et l’Allemagne fédérale... Article d’Arnaud Fabre, en pages 6 et 7.

le mal judiciaire :

Que le Garde des Sceaux soit obligé de mobiliser six jours durant les colonnes du « Monde » pour justifier la justice dans ses buts et dans son fonctionnement, montre clairement déjà les limites de celle-ci. N’existant que pour le bonheur des hommes, elle est quand même remise en question ou tout au moins n’est plus acceptée en tant que telle par ceux qui y ont recours ou qui ont la charge de l’assurer... Article de Saint-Vallier, en page 5.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0