Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1984 > LA CLASSE POLITIQUE EN QUESTION

N° 413

LA CLASSE POLITIQUE EN QUESTION

31 octobre 1984

LA CLASSE POLITIQUE EN QUESTION

De l’excès au rejet

« On est envahi de superlatifs. On étouffe de superlatifs » disait Henri Michaux. La politique n’échappe ni à cette invasion, ni à cet étouffement. Le fait n’est pas nouveau puisqu’elle est, depuis toujours, le terrain d’élection de la démesure. Mais il semble que nous soyons aujourd’hui dans une situation telle que l’excès n’est plus la promesse d’une grande aventure, l’aliment d’un espoir temporel... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

La France contre la France

A mesure que 1958 s’éloigne, il apparaît avec de plus en plus de netteté qu’elle fut une année charnière de notre histoire. Le retour aux affaires du général de Gaulle, la fondation de la Vème République sont dans toutes les mémoires, mais la rupture ainsi créée est beaucoup plus profonde et significative qu’une mutation interne à la continuité républicaine... Idées de Gérard Leclerc en page 9.

Immigrés : le faux réalisme du gouvernement

En privilégiant la répression plutôt que l’insertion, les mesures gouvernementales concernant les immigrés sont moralement choquantes, politiquement malencontreuses et économiquement inefficaces. La politique de la gauche à l’égard des immigrés balance depuis 1981 entre l’ouverture et le repli... Article d’Emmanuel Mousset en page 3.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0