Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1981 > QUE PEUT MITTERRAND ?

N° 338

QUE PEUT MITTERRAND ?

21 mai 1981

QUE PEUT MITTERRAND ?

Avant le commentaire tranquille de l’événement, il faut d’abord dire ce qui fut saisissant en cette nuit du 10 mai : la joie dans les rues redevenues vivantes. Une joie qui n’était pas mêlée de haine ou de ressentiment, mais celle, franche et simple, qui accueille une délivrance. Oui, ce soir-là nous nous sommes sentis libérés de l’imposture, délivrés du régime des scandales et de la dictature de l’argent. D’où cette joie, bien peu idéologique, de tous ceux qui se sentaient exclus et méprisés par une caste autocratique, de tous ceux qui étaient écrasés par l’impitoyable logique du « libéralisme avancé »... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

lendemains d’élection

Au lendemain de l’élection de François Mitterrand, certains dirigeants communistes, Pierre Juquin en tête, se retrouvaient aux côtés des socialistes dans les fêtes et les rassemblements, comme aux plus beaux jours de l’Union de la Gauche. Pouvaient-ils faire autre chose que d’accrocher leurs wagons in extremis ?... Article de François Moulin en page 3.

ILS NOUS JUGENT :

Jean-Edern Hallier, « aborder la politique par le biais de la culture »

Marcel Jullian, « allier deux notions essentielles : le roi et le peuple »

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0