Accueil > Royaliste > Notre journal > Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

vendredi 1er janvier 1971

Une aventure éditoriale.

Royaliste fait partie des doyens de la presse politique française et il porte fièrement son titre. À sa création, en 1971, certains nous donnaient à peine quelques mois d’existence. Mais l’aventure a duré et quelle aventure ! De la fin du gaullisme aux années Chirac, du référendum de 2005 à la révolte des Gilets jaunes, nos combats ne se comptent plus : contre l’Europe supranationale, pour la sortie du commandement intégré de l’Otan, contre l’ultralibéralisme, pour la liberté de la presse…

Nous voulions aussi sortir le royalisme des ornières de l’histoire récente, et l’on prédisait que nous serions bien seuls. Nos collections témoignent du contraire : des centaines d’entretiens avec les meilleurs esprits de notre temps. Dans ces combats, à travers ces rencontres, le royalisme a retrouvé une visibilité, une crédibilité dont nous sommes assez fiers.

Et L’aventure se poursuit ... Royaliste a récemment changé de maquette et enrichi sa pagination. Nous nous efforçons d’offrir à nos lecteurs un autre regard sur l’actualité française le monde qui nous entoure. Nos entretiens poursuivent l’échange avec les penseurs majeurs mais se tournent également vers les porteurs d’idées nouvelles qui demain feront l’opinion. Nous donnons aussi plus de place au mouvement royaliste et à l’actualité des monarchies étrangères.

Un journal d’opinion.

Si le titre de notre journal « affiche la couleur », Royaliste est bien plus qu’un bulletin militant, c’est un véritable journal d’opinion, rédigé par des femmes et des hommes qui sont de vrais professionnels. Son équipe de rédaction – plus d’une quarantaine de collaborateurs– est extrêmement diverse : journalistes, hauts fonctionnaires, enseignants, chercheurs, élus locaux, chefs d’entreprise ou syndicalistes… Certains viennent du royalisme historique, d’autres sont des convertis plus récents et l’équipe s’est élargie à d’autres sensibilités, issues de la gauche ou de la droite patriote. Tous ont en commun une même passion pour la politique et pour notre pays.

Chaque quinzaine, sur 16 ou 20 pages, Royaliste propose à ses lecteurs une analyse aussi complète que possible de l’actualité à travers 7 grandes rubriques :

  • "La Nation française" examine la vie politique, économique et sociale du pays.
  • "Les Chemins du monde" analyse les évolutions géopolitiques et l’actualité internationale.
  • "Les Idées" offre un panorama général sur le débat intellectuel.
  • "Les Lettres" et "Les Formes" rendent compte de l’actualité littéraire et artistique.
  • "Le Mouvement royaliste" fait le point sur l’évolution de l’idée royaliste en France et dans le monde et présente les activités de la NAR.
  • L’éditorial de Bertrand Renouvin.

Nous publions par ailleurs chaque été un n° spécial sur 24 pages et, au cours de l’année, un numéro spécial qui diffuse nos idées auprès d’un large public.

Le secret de notre longévité ? C’est l’amitié.

Celle des personnalités de tous bords, de toutes spécialités qui nous suivent depuis deux, trois décennies : philosophes, économistes, historiens, sociologues, socialistes, gaullistes, communistes… et même libéraux. A leur égard, notre dette est immense. Sans eux, nous n’aurions pas le même regard sur la France et le monde qui nous entoure. En retour, ils ont mieux compris à notre contact la fidélité qui nous anime et le souci que nous avons de la faire vivre dans le temps présent.

L’amitié aussi de ceux qui nous lisent. Cinq mille personnes partagent chaque quinzaine nos éditions papier ou numérique. Et ce réseau s’est beaucoup étoffé grâce à internet. La diffusion du titre sur les réseaux sociaux nous a apporté plusieurs milliers de nouveaux contacts, qui relaient autour d’eux nos analyses. Paradoxal pour un journal qui développe une critique sévère de l’usage de la Toile ? Sans doute, mais nous vivons très bien avec ce paradoxe, car nous avons appris à distinguer dans la sphère internet ce qui relève du mauvais usage et de la vraie liberté. Un journal d’opinion dans la liberté ! C’est précisément ce que nous cherchons à faire !

Mais Royaliste ne se décrit pas en quelques lignes. Pour mieux le connaitre, il faut le lire et le lire régulièrement ; Alors n’hésitez pas à vous abonner.

Pour nous découvrir :

  • Sur ce site, tous les numéros du journal Royaliste (bimensuel) et ses prédécesseurs depuis 1971 sont en libre accès gratuitement trois mois après leur parution. Vous pouvez également prendre connaissance des sommaires des derniers numéros qui sont en vente.