Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1982 > SOLIDARITE AVEC SOLIDARNOSC

N° 350

SOLIDARITE AVEC SOLIDARNOSC

31 décembre 1981

SOLIDARITÉ AVEC SOLIDARNOSC

pour qui sonne le glas

Ce citoyen qu’il faut, par tous les moyens, réduire, supprimer, anéantir, qu’il faut donc tuer. « L’homme nouveau » que nous propose le communisme n’est pas une figure creuse d’une vieille rhétorique révolutionnaire comme on le croit naïvement en Occident. Il est son projet en même temps que sa raison d’être. Et pour le susciter il faut tuer le vieil homme. La religion le fait symboliquement, le socialisme réel, physi-quement (le peuple se révolte, alors il faut changer de peuple, écrivait B. Brecht). C’est pourquoi la lutte des Polonais n’est pas une lutte polonaise, « une affaire entre Polonais », mais une lutte des hommes pour l’homme, et contre la Bête, lutte de la vie contre la mort... Article de Georges-Hubert de RADKOWSKI, en pages 4 et 5.

SOLIDARITÉ AVEC SOLIDARNOSC

Depuis ce dimanche 13 décembre, je ne cesse de penser à ce que nous disait il y a un an Jean-Luc Marion : « quoi qu’il arrive, les Polonais ont gagné ». Est-il possible d’écrire cela au moment où la Pologne est terrorisée et martyrisée par une junte militaire ? Les camps de concentration, l’assaut des miliciens contre les usines, la répression des manifestations de rue et de la vie religieuse, ce n’est certainement pas une victoire. Pourtant, c’est vrai : les Polonais ont « gagné » depuis longtemps... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0