Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1982 > FAUT-IL BRULER JACK LANG ?

N° 365

FAUT-IL BRULER JACK LANG ?

16 septembre 1982

FAUT-IL BRULER JACK LANG ?

Lors de la deuxième conférence sur les politiques culturelles, organisée à Mexico par l’UNESCO en juillet 1982, M. Jack Lang, Ministre français de la Culture, a prononcé un important discours qui, salué avec enthousiasme par les représentants du Tiers-Monde, a suscité un vif débat dans les milieux intellectuels français. Nombre de personnalités, et non des moindres, ont vivement critiqué l’analyse du Ministre de la Culture, allant même jusqu’à contester sa représentativité. Accusé de mener un combat « passéiste » contre la culture américaine, M. Lang a en fait été fort mal compris. Avant de le juger, et de le condamner hâtivement, il importe donc de bien le lire... Article d’Yves Landevennec, en pages 6 et 7.

Culture et impérialisme

Le coup d’éclat de Jacques Lang à Mexico aura déjà eu le mérite de provoquer un débat vif et parfois violent, sur des questions essentielles. Je ne suis pas persuadé qu’il soit clair et que ses enjeux apparaissent aussi nettement qu’on le dit. Une certaine façon de caricaturer pourrait laisser croire qu’il y a d’un côté les nationalistes bornés, un peu ringards, fermés à la modernité et aux seuls courants qui vaillent et de l’autre les vrais hommes de culture, ceux qui savent que la lumière vient de New York et qu’ailleurs grouillent partout les miasmes de l’obscurantisme... "Idées" de Gérard Leclerc, en page 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0