Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1986 > SECURITE : Les risques de dérapage

N° 449

SECURITE : Les risques de dérapage

7 mai 1986

SÉCURITÉ : Les risques de dérapage

Sueurs froides : L’idéologie sécuritaire

L’ensemble des mesures techniques connues à ce jour trahissent deux tendances : l’une pragmatique, l’autre « dure ». Enfin une certaine prudence explique quelques marches arrière. Pour ce qui est du pragmatisme, on s’efforcera d’accroître les effectifs et les moyens de la police, d’alléger ses tâches administratives, de lui « rendre confiance ». Pour coordonner la lutte contre le terrorisme, un Conseil de Sécurité intérieure sera installé auprès du Premier ministre et réunira les ministres compétents. Les conditions d’indemnisation des victimes d’attentats seront revues, ce qui était effectivement indispensable. Pour ce qui est de la fermeté, une panoplie de mesures qui, toutes, vont dans le même sens et trahissent l’esprit du moment : carte d’identité infalsifiable, contrôle d’identité multipliés, garde à vue portée à 4 jours, création d’un crime de terrorisme dans le code pénal... Article d’Alain Solari en page 2.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0