Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1986 > LA TELEVISION MISE A L’ENCAN

N° 452

LA TELEVISION MISE A L’ENCAN

1er juillet 1986

POURQUOI PAS UN MINISTÈRE DE LA PAIX ?

Orwell avait imaginé dans son « 1984 » un ministère de la Peur. On s’en est rapproché ces dernières semaines. Il faudrait pourtant sortir de cet état de prostration que nous nous sommes imposés à nous-mêmes sous les formules de « guerre impossible, paix improbable » de Raymond Aron ou de « ni paix ni guerre » dont Hélène Carrère d’Encausse vient de révéler la signification toute différente que lui donne l’Union soviétique. Un « ministère de la Paix » pourrait être une des voies... Article d’Yves La Marck en page 2.

L’IDENTITE DE LA FRANCE

La France est d’abord un territoire... Braudel peut reprendre l’affirmation de Julien Gracq à son compte : « L’histoire est devenue pour l’essentiel une mise en demeure adressée par le Futur au Contemporain ». Cela est d’autant plus vrai que nous sommes plus impliqués. Nous ne pouvons vraiment nous abstraire de cette mémoire qui nous a tissés nous-mêmes et qui ne cesse d’être appelée sur la scène de notre aujourd’hui pour répondre de demain... Article de Gérard Leclerc en page 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0