Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1983 > Politique économique : L’AUTRE CHOIX

N° 383

Politique économique : L’AUTRE CHOIX

8 juin 1983

L’AUTRE CHOIX

... La contestation la plus vigoureuse du plan de rigueur ne vient pas de la droite mais d’une partie de la gauche, que nous rejoignons sur ce point : opposés pour des raisons fondamentales au parti pris libéral et européen de la nouvelle équipe gouvernementale, nous avons dénoncé l’inutilité d’une dévaluation trop timide, le sacrifice du projet industriel et de la reconquête du marché intérieur - donc de l’emploi - et le caractère illusoire d’une politique anti-inflationniste qui refuse de s’en prendre aux causes structurelles de ce mal lancinant. Ni idéologique, ni partisane, ni tactique, cette critique se situe dans la ligne constante suivie par « Royaliste », avant comme après le 10 Mai. Elle nous a conduits à prendre encore plus de distances à l’égard d’un pouvoir qui a opéré, en mars dernier, un véritable bouleversement de ses perspectives... Editorial de Bertrand Renouvin, en page 12.

IVAN ILLICH, LE TRAVAIL ET LA MODERNITÉ

Le travail occupe une place éminente dans notre société, non seulement par son utilité, mais parce que son concept est déterminant dans les philosophies et dans l’éthique du système industriel : la valeur-travail est au fondement des théories économiques libérales et marxistes et le travail est devenu la condition même de la dignité de l’homme... Article de Bertrand La Richardais, en pages 6 et 7.

les ombres rouges

Qu’un vieil homme titre ses souvenirs « La part des hommes » alors qu’il a partagé pendant plus de quarante ans la part des chefs peut laisser croire qu’il s’en repent et va rendre leur importance historique aux simples gens sans lesquels les chefs ne seraient qu’imposteurs. Quand l’écrivain signe Jean Jérôme l’affaire est d’autant plus ambiguë que le personnage est incertain. Émigré accidentel ? Militant antisioniste ? Agitateur du Komintern ? Financier secret du P.C. ? En tout cas, après la lecture du premier tome de ses souvenirs qu’il arrête à septembre 1944, nul ne peut plus croire que Jean Jérôme ne sera désormais que ce spécialiste des éditions d’arts plastiques, de littérature et de musique dont il accrédita l’image à partir de 1945... Article de Roger PANNEQUIN, en pages 8 et 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0