Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1972 > LIBERONS L’ORTF

N° 53

LIBERONS L’ORTF

10 mai 1972

LIBERONS L’ORTF

O.R.T.F. : l’ambiguïté du monopole

Faut-il ou non défendre le monopole de l’O.R.T.F. ? Pour répondre à cette question, il importe d’abord d’en définir le sens. Le monopole de l’O.R.T.F. est un monopole de la programmation (choix des émissions) et de la diffusion (installation d’émetteurs), mais non de la production (l’O.R.T.F. achète des films ou des enregistrements réalisés à l’extérieur), ni de la réception (les émissions étrangères ne sont pas brouillées...)

RÉPUBLIQUE OU MONARCHIE : REPONSE DE Raoul GIRARDET. "La volonté générale, principe de légitimité".

Raoul Girardet est professeur à l’Institut d’Études politiques de Paris où il enseigne l’histoire contemporaine. Ses premiers ouvrages ont eu pour objet l’étude de la Société militaire française au XIXe siècle et au XXe siècle. Depuis plusieurs années, son enseignement et ses travaux tendent à se consacrer à l’histoire des idées et des mentalités politiques, et plus spécialement à l’histoire du sentiment national français. Sur ce thème, il a publié un livre (Le nationalisme français, 1871-1914, A. Colin) et plusieurs articles dans la "Revue française de science politique’’. La "N.A.F." rendra compte prochainement de son dernier livre : L’idée coloniale en France, 1871-1962 (La Table Ronde).

Réponse de Gérard LECLERC et Bertrand RENOUVIN en page 8.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0