Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1974 > après la tragédie du président : Tragédie de l’Etat

N° 154

après la tragédie du président : Tragédie de l’Etat

10 avril 1974

TRAGÉDIE DE L’ÉTAT

- Moscou pour Chaban.
- Washington pour Mitterrand
- Le Tiers Monde pour Jobert.

Pour la majorité des, chefs d’État présents samedi à Notre-Dame, l’un des principaux mérites de Georges Pompidou est d’avoir pu assurer, tant bien que mal, pendant cinq ans la survie du système politique légué par son inspirateur. Mais de l’avis de ces chefs d’État, le second Président de la Ve République n’a fait que retarder la fin du gaullisme, de telle sorte que la mort de l’un coïncide avec la désagrégation de l’autre. Réjouissante pour certains, redoutable pour d’autres, cette constatation amène les gouvernants étrangers à se poser. à l’instar des politiciens français, la difficile question de la succession...

Fin de la Ve... - L’élection présidentielle va marquer le déclin ou la mort des institutions de la Ve République...

La puissance et la fragilité - Un programme économique ambitieux. Une absence de décisions politiques fondamentales...

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0