Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1972 > Affaire Aranda : ces princes qu’on fait chanter...

N° 73

Affaire Aranda : ces princes qu’on fait chanter...

20 septembre 1972

CES PRINCES QU’ON FAIT CHANTER

Le ressort de la République est la vertu, disait Montesquieu. De Rives-Henrys à Charret, la V* République nous a abondamment donné, ces deux dernières années, des illustrations très spéciales de cet axiome. Avec l’affaire Aranda elle apporte la preuve que la maxime d’A.F., « La République en France est le règne de l’étranger », reste toujours aussi vraie.

RÉPUBLIQUE OU MONARCHIE : "La tentation conservatrice du royalisme".

Edgard Pisani, né en 1918, a été Préfet de la Haute-Loire, puis de la Haute-Marne de 1954 à 1961, il fut sénateur de ce département (Gauche démocratique). Ministre de l’Agriculture de 1961 à 1966, puis de l’Équipement (1966-1967), il démissionne à cette date. Il fut député du Maine-et-Loire de mars 1967 à mai 1968. Depuis 1968, il est président du Conseil national des Économies régionales. Il est l’auteur de « La Région pour quoi faire » (1969).

Réponse de Gérard LECLERC et Bertrand RENOUVIN en page 8.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0