Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1975 > Vietnam : l’imposture de la paix américaine

N° 195

Vietnam : l’imposture de la paix américaine

26 mars 1975

vietnam : l’imposture de la paix américaine

En 1973, M. Kissinger avait obtenu le prix Nobel de la paix pour la brillante manière dont il avait « réglé » la deuxième guerre d’Indochine. A deux ans de distance cette distinction semble d’un parfait mauvais goût. Les récentes décisions prises par Thieu d’évacuer les plateaux de l’Annam illustrent en effet tragiquement l’imposture de la « pax americana ». Pour que celle-ci soit viable, il faudrait non seulement que les U.S.A. aient le désir de renoncer aux déclics de l’impérialisme mais aussi qu’ils soient capables de concevoir un projet politique cohérent. Ce n’est pas le cas.

L’ÉTAT ET LA RÉVOLUTION

La semaine dernière nous annoncions une étude sur la nature moderne de l’État à partir de la lettre d’un militant aixois. Nous avons préféré l’ajourner d’une semaine, un livre ayant entre-temps retenu notre attention par son rapport direct à notre sujet. Le débat n’est donc pas éludé pour ce numéro. Voici en préface les leçons politiques que nous pouvons tirer d’une expérience qui depuis le début de la n.a.f. a retenu toute notre attention...

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0