Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1984 > UNE VISION DIFFERENTE DE L’ACTUALITE

N° 411

UNE VISION DIFFERENTE DE L’ACTUALITE

3 octobre 1984

UNE VISION DIFFÉRENTE DE L’ACTUALITÉ

et la sécu ?

Le « Déficit » de la Sécurité Sociale sert d’alibi à tout un projet d’ensemble. Il n’y a pas déficit de la Sécurité Sociale, mais déséquilibre des cotisations perçues par rapport aux charges supportées. Si l’on ajoutait à l’actif des comptes de la Sécurité Sociale le montant des cotisations représentées par les 2,3 millions de chômeurs s’ils étaient payés au SMIC, on parlerait d’excédent... Article de Jean Tarbes en page 2.

un mourant en pleine forme

Le P.C., on le dit au plus bas, exsangue, déchiré par ses contra-dictions. Il va mourir, il est mort. Eh bien non ! Lisez donc le dernier rapport de Marchais : le « socialisme à la française » a de beaux jours devant lui... Une réunion du Comité central du Parti, c’est un peu comme une cocotte-minute : quelque soit la pression à l’intérieur, le couvercle tient bon et l’on y cuit toujours le même bouillon et les mêmes navets... Article d’Annette Delranck en page 4.

l’effet Le Pen

Dans un dossier rassemblé au fil des jours, mais d’une remarquable solidité, Alain Rollat et Edwy Plenel analysent les origines et l’aggravation du nouveau symptôme d’un très profond malaise. Qu’on ne s’y trompe pas : « L’effet Le Pen » n’est pas un livre polémique. Tous deux journalistes au « Monde », A. Rollat et E. Plenel ont seulement voulu connaître et comprendre les raisons du succès d’un mouvement trop long-temps considéré comme un épi-phénomène... Article d’Yves Landevennec en page 9.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0