Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1986 > TRACAS : JACQUES CHIRAC ENTRE DEUX FEUX

N° 451

TRACAS : JACQUES CHIRAC ENTRE DEUX FEUX

4 juin 1986

LA DOUBLE CONTRAINTE

Tout en soulignant la nécessité de la coexistence, pour le pays et pour l’État, j’avais montré, il y a un mois, ses limites. De fait, nous sommes en train de les atteindre, et beaucoup plus vite que prévu. Est-ce la faute des hommes qui devraient avoir pour tâche de la mener à bien ? Ce serait abusif de le prétendre. Il existe une logique institutionnelle qui les pousse, sinon au crime, du moins aux fautes répétées. Au lieu d’être recherchée pour elle-même, la coexistence s’inscrit dans une rivalité politique qui la fait considérer comme une parenthèse. Dès lors, le souci de la stabilité de l’État et de la continuité de la politique du pays passe au second plan, derrière la volonté de conquête ou de conservation du pouvoir... Éditorial de Bertrand Renouvin en page 12.

RÉFLÉCHIR POUR ORGANISER LE RISQUE

Tchernobyl ont été très différentes de celles enregistrées dans les autres pays. Carence de l’information fournie à la population ou maturité particulière des Français ? Les deux causes en fait sont sans doute mêlées et doivent nous amener à nous poser quelques questions essentielles... Articles de Patrice Le Roué et Yves Lamarck, en pages 3 et 4.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0