Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1974 > Pompidou et la crise de l’Etat : incohérence

N° 144

Pompidou et la crise de l’Etat : incohérence

30 janvier 1974

Pompidou et la crise de l’Etat : incohérence

Discours du Président de la République à Poitiers, débats à l’Assemblée nationale réunie en session extraordinaire, la semaine politique était, comme on dit, « chargée ». Chargée de mots, d’affirmations, de réfutations qui ne nous ont rien appris que nous ne sachions déjà sur le Président, son gouvernement, et sur une classe politique qui a utilisé au maximum la possibilité de s’exprimer — devant les caméras de télévision plus que devant l’Assemblée nationale dont les bancs étaient désertés la plupart du temps, selon une coutume désormais bien établie... ...Décidément, ce gestionnaire prudent, marchand de rêves éculés, peut faire illusion par temps calmes. Mais lorsque le pays entre dans la zone des tempêtes, cet ancien banquier ne convainc personne — pas même ses ministres, pas même une majorité en proie au doute depuis plusieurs mois.

Entretien avec Philippe ARIES : Philippe Ariès, spécialiste des plus éminents de l’histoire des mentalités et des cultures, auteur de la désormais célèbre "Histoire des populations françaises et de leurs attitudes devant la vie" (Points d’histoire - Seuil) et d’une étude fondamentale sur "L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien régime" (Seuil), nous fait part cette semaine dans une réponse extrêmement riche et dense de ses impressions.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0