Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1975 > Parti socialiste : Une espérance détournée !

N° 188

Parti socialiste : Une espérance détournée !

5 février 1975

Parti socialiste : Une espérance détournée !

P.S : l’espérance trahie

• Depuis le congrès d’Epinay de 1971, la social-démocratie est devenue une « social-technocratie ». Sans cesser pour autant d’être une « social-médiocratie » conduite par des cyniques. Épinay : 1971. M. Mitterrand n’obtenait qu’un peu plus de 15 % des voix au congrès constitutif du P.S. Seule l’alliance avec les notables de droite du parti (Mauroy, Defferre) et les « gauchistes  » du C.E.R.E.S. lui permettait de battre la coalition Poperen, Savary, Guy Mollet. Pau : 1975. François Mitterrand a absorbé les tendances Mauroy, Savary et Poperen. Guy Mollet est passé à la trappe. Et l’ancien candidat à la présidence de la République, tout puissant au sein du parti, s’est empressé de faire exclure du secrétariat les Chevènement, Sarre et autres Motchane, jeunes loup du C.E.R.E.S. trop remuants et ambitieux à son goût. Le congrès de Pau marque le zénith de François Mitterrand et d’un P.S. crédité de 34 % des voix au dernier sondage...

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0