Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1973 > L’homme en danger

N° 112

L’homme en danger

20 juin 1973

L’HOMME EN DANGER

Présentant le projet de loi sur la libéralisation de l’avortement, M. Messmer a précisé que celui-ci « constate simplement l’état de la société dans laquelle nous vivons ». Il ne pensait peut-être pas si bien dire. Mais il aurait pu ajouter que cette réforme législative est aussi à l’image de l’État qu’il sert et du régime dont il est le héraut. Une société tolérante, c’est vrai. Puisqu’elle permet que l’on tue les plus faibles. Un État libéral, sans aucun doute. Puisque, comme l’a déclaré le Premier ministre, personne n’est obligé de choisir « l’interruption de la grossesse » ou de la pratiquer. Cynisme effrayant du représentant d’un État assassin. Étonnante faiblesse d’un État pourtant tout-puissant. Visage inhumain d’une société que l’on disait à l’extrême-pointe de la civilisation...

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0