Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1984 > CRUEL DILEMME AU P.C. : rénovation ou disparition

N° 414

CRUEL DILEMME AU P.C. : rénovation ou disparition

14 novembre 1984

CRUEL DILEMME AU P.C. : rénovation ou disparition

LE P.C.F. : LA MISE A NU

Les événements de l’été et l’apparition d’un débat en son sein poussent le P.C.F. à répondre au dilemme : se rénover ou mourir. Au parti socialiste ou dans toute autre organisation démocratique, l’abstention de six membres des instances dirigeantes lors d’un vote important passerait pratiquement inaperçue, ou du moins ne surprendrait pas outre mesure. Lorsqu’il s’agit du parti communiste, le geste prend une toute autre dimension... Article d’Emmanuel Mousset en page 3.

DOSSIER : la croissance en question

« Toute amélioration nette de l’emploi, passe par une certaine croissance ». « J’ai souvent dit que le seul moyen de faire reculer le chômage, était de retrouver un taux de croissance supérieur à celui de nos partenaires ». Ces deux petites phrases prononcées, l’une par Laurent Fabius, alors tout nouveau premier ministre, l’autre par Pierre Bérégovoy, et le débat qui s’est ensuivi dans l’opposition comme dans la majorité se trouvent à l’origine de ce dossier. En quoi la croissance peut-elle contribuer à un redressement de la situation sur le marché du travail ?... Article de Patrice Le Roué en pages 6 et 7.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0