Archives royalistes
Accueil du site > Journal > 1992 > Après Maastricht : la fausse fracture

N° 585

Après Maastricht : la fausse fracture

Du 5 au 18 octobre 1992

En juin dernier, le monde a eu les yeux fixés sur le Brésil qui a accueilli la conférence internationale sur l’environnement. Aujourd’hui, son président fait l’objet d’une procédure de destitution. Dans un proche avenir, ce pays aura à choisir entre un retour à la monarchie ou le maintien de la république. Trois bonnes raisons, pour notre collaborateur Michel Fontaurelle, d’aller recueillir sur place quelques impressions qu’il nous livre ici au terme d’un long périple en Amérique du sud.

SOMMAIRE : p. 2 : Le Roi, la star et le prêtre - p.3 : Lettre ouverte à Brice Lalonde - p. 4 : Tempête sur les monnaies - p.5 : Quelle Europe des citoyens ? - p. 6/7 : Au Brésil tout est possible ! p. 8 : Eloge des patries - p.9 : Pourquoi la Grèce ? p. 10 : Du grand siècle à l’Amazonie - Retour des monstres - p. 11 : Action royaliste - p. 12 : Editorial : Les deux voies du salut.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0